Expositions artistiques

Marc LANGE expose pendant la Semaine du Golfe : Le Golfe et les îles


Jean DUQUOC expose en 2017, de mars à mai :

Le sacré dans l’intensité des paysages

Jean Duquoc est poète et peintre, il transpose sa spiritualité dans ses œuvres et fait triompher la lumière sur les ténèbres. En témoignent ses soleils rouges et ses couleurs vives, chaudes, lumineuses. Les titres de ses tableaux sont évocateurs : « le chemin de la plénitude », « j’ai besoin d’absolu »…

Ses sujets de prédilection : les églises bretonnes, les chemins, les voiliers, en disent long sur sa quête d’artiste et d’homme. Accompagnés de courts textes poétiques, la visite nous fait voyager dans une Bretagne propre à l’artiste.

A voir jusqu’au 15 mai 2017, dans le cloître de la Maison du diocèse, espace Montcalm, 55 rue Mgr Tréhiou à Vannes.


Anne et Astrid MANDEVILLE ont exposé en 2016 :

Affiche-Anne-Mandeville

 

Le cloître de la Maison du diocèse de Vannes accueille jusqu’au 28 janvier 2017 une exposition de l’oeuvre d’Anne et Astrid Mandeville – mère et fille – artistes originaires de l’estuaire de la Loire. Intitulée « Un peuple en marche », elle met en scène 13 panneaux monumentaux représentant des thèmes bibliques dont elles ont ressenti toute l’universalité.

Il s’agit de treize des 15 tableaux d’une fresque présentée pour la première fois au public en 1987, dans une mise en scène impliquant, musique, textes lus et jeux de lumière accompagnée de personnages modelés et costumés.

 Née en 1915 à Frossay, Anne Mandeville, après avoir fait les Beaux-Arts à Paris, s’installe en 1947 à Paimbœuf, où elle devient photographe avec son mari. Elle continuera de peindre jusqu’à sa disparition en 2011, à l’âge de 96 ans.
Son œuvre picturale a fait l’objet d’une rétrospective au Musée de Laval, au Palais des Arts et de la Culture de Brest ainsi qu’à Lorient, et Saint-Nazaire. Ses œuvres appartiennent à de nombreuses collections privées en France, en Grande-Bretagne, en Hollande, en Grèce et en Yougoslavie, ainsi qu’à des Musées à Laval, Nantes et Sao Paulo.
Sa fille Astrid l’a accompagnée dans ses recherches. Ensemble et pendant plusieurs années, elles ont partagé leur plaisir de peindre dans des cours pour adultes et enseigné ainsi diverses techniques qui leur sont familières : peinture sur verre, meubles peints… en complément des apprentissages traditionnels, peinture à l’huile, aquarelle, pastel.
N’étant ni moralistes, ni historiennes, ni théologiennes, Anne et Astrid Mandeville présentent  « Un peuple en marche » parce qu’elles ont été touchées par la Bible. Avec une simplicité confiante, elles ont voulu ainsi participer, à leur façon, à cette grande Histoire de l’humanité, sans essayer de faire passer un message, ni de créer une fresque historique, ou de retracer un document exclusivement biblique.

Pratique

Du 17 mai 2016 au 28 janvier 2017, de 9h à 18h,
Cloître de la Maison du diocèse, Entrée libre,
Parking rue des Ursulines

 

 


 

Michel DEBULLY a exposé en 2013

DEBULLY

article « le Télégramme »

La lumière décomposée de Michel Debully

L’espace Montcalm accueille, jusqu’au 7 juillet, deux expositions de l’artiste Michel Debully. Celui-ci travaille sur la décomposition de la lumière.

Deux expositions de l’artiste plasticien Michel Debully sont à voir à l’espace Montcalm, depuis samedi et jusqu’au 7 juillet. L’une sur le thème « Crux lucis glorisia » (croix glorieuse de lumière) a investi le rez-de-chaussée face à des vitraux, comme un synchronisme, un « hasard qui n’en est pas un », selon l’artiste normand. Michel Debully dit avoir découvert la décomposition de la lumière, en quatre couleurs principales, qu’il nomme « théorie de la quaternité de la lumière ». Celle-ci s’oppose à celle de Goethe où le noir est nécessaire « alors que de tout temps les peintres n’ont jamais mis de noir ». Lui a donc paramétré ses impressions sans noir et réalise en même temps peintures et impressions numériques. À côté de chacune des 24 toiles est ainsi exposée son impression numérique.

Aléatoire

Au troisième étage, dans les locaux de RCF radio Sainte-Anne, l’autre thème « Aléa génératif » se décline en six toiles carrées, issues de paramètres entrés dans un programme informatique spécifique. L’artiste utilise, par l’outil informatique, toutes les formes géométriques simples, sa palette de couleurs et l’aléatoire. Par exemple, une forme, sa taille sont sélectionnées mais son emplacement est donné de façon aléatoire via l’informatique. Apparaît alors un grand nombre de résultats, parmi lesquels l’artiste doit choisir sa formule. Naissent de cette pratique des compositions aux couleurs pures, dans un esprit d’harmonie et de fête.

Pratique Expositions jusqu’au 7 juillet à l’espace Montcalm. Pour six lithographies numériques achetées, 50 % de la somme reversée à RCF radio Sainte-Anne. Renseignement au tél. 06.82.41.97.80 ou www.debully.com
© Le Télégramme

 

Emission devant les tableaux de Michel DEBULLY sur France 2 : Thé ou café le 21 janvier 2017

Site web : www.debully.com

Michel Debully expose en 2017 au Grand Palais :grand palais

Salon COMPARAISONS dans le groupe CONSTRUCTIVISME

avec une œuvre intitulée « PARENTHESIS HYACINTHO »

Téléchargez et imprimez le fac-similé pour obtenir une réduction sur le tarif d’entrée

http://www.comparaisons.org/pages/uploads/files/reduct_entreeA5_2017.pdf

le groupe CONSTRUCTIVISME :

http://www.comparaisons.org/page04.php5?page=TOP04&guid=1290103710