Défi Zéro Gaspillage

La lettre d’info n°3 de Vannes Agglo sur le projet Défi Zéro Gaspillage :

Première journée DZG à l’Espace Montcalm :

de nombreux participants !

Le 12 décembre dernier a eu lieu la première journée Défi Zéro Gaspillage du territoire de Golfe du Morbihan Vannes Agglomération, à l’espace Montcalm. Cette journée a rassemblé une centaine de participants, autour de trois grands objectifs : partager l’information sur les actions réalisées au cours de la première année du programme DZG, s’enrichir de retours d’expériences d’autres territoires, et présenter les perspectives envisagées pour la suite du programme.

Au cours de la plénière, chacun a pu découvrir les actions réalisées et prendre la parole. Par exemple, André SOUBLIN du festival du conte de Baden, a fait part de sa satisfaction vis-à-vis des gobelets mis à disposition par GMVA.

Mme Frémont, Vice-Présidente de GMVA et élue référente, a introduit la plénière en rappelant le contexte du programme DZG.

Samuel André, Directeur de l’Environnement, a détaillé le contenu des actions réalisées cette année, et les perspectives 2019.

Plusieurs personnes impliquées dans le programme ont ensuite été invitées à témoigner des projets menés.

Xavier Briatte, Directeur de l’Es-pace Montcalm, a expliqué la démarche développement durable de l’établissement (avec notamment l’installation d’un poulailler et le recours à l’éco-pâturage) rendue possible grâce aux réseaux d’acteurs DZG.

Stéphane Taupin, de l’Université de Bretagne Sud a dévoilé la plateforme Internet Made in Morbihan.

Yannick Morellec, de la compagnie de Transport Kicéo, a expliqué comment il avait réalisé un diagnostic Déchets, et l’intérêt de cette action pour une entreprise.

Franck Gaillard, élu à Theix-Noyalo, a présenté aux participants les mesures de réduction du gaspillage alimentaire déployées à la cuisine centrale de la commune.

Akim Khounchef, des Cuisiniers solidaires, a lui aussi souligné l’importance des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire, notamment dans les écoles.

Pour conclure, Pierre-Marie Rousseau, de l’ADEME Bretagne, a salué l’importante mobilisation des acteurs du territoire de GMVA en faveur de l’économie circulaire.

Des Trocs d’idées, pour inspirer de nouvelles actions

Venus d’autres territoires, six intervenants ont partagé leurs expériences avec les participants, sur quatre thèmes. Ils ont ainsi distillé des idées potentiellement utiles pour enrichir les projets.

Eco-manifestations

Jean Perrissin et Arnaud Clugery ont chacun montré qu’on pouvait, dans une grande manifestation culturelle comme le Cabaret Vert (100 000 festivaliers), ou dans un événement sportif pour enfants (tournoi international de football de Dirinon), mettre en place une politique ambitieuse de développement durable. Pour les deux évènements, la recette est d’abord empirique : « il ne faut pas avoir peur d’expérimenter ».

En résumé, trois grandes idées sont à retenir lorsqu’on organise une éco manifestation :

> Communiquer sur les actions pour que les participants y adhèrent puis les évaluer chaque année pour les améliorer ;

> Rencontrer les associations riveraines et le services déchets de sa collectivité pour nouer partenariats et partager les pratiques ;

> Valoriser les bénévoles s’engageant dans la démarche et leur laisser la liberté d’innover.

Installation d’une table de tri, conçue par un lycée professionnel, par un bénévole du Cabaret Vert.

Remplacement de la rubalise jetable par 3kms de câble réutilisé tous les ans au tournoi de foot de Dirinon.

Changements de comportement

L’universitaire Yolande Piris a expliqué, avec de nombreux exemples à l’appui, l’intérêt des nudges, ces « coups de pouce » qui sont autant de techniques pour inciter aux changements de pratiques.

Utilisé dans les règles de l’art, cet outil peut être particulièrement utile pour avancer ensemble dans la réduction des gaspillages !

Installation d’une table de tri, conçue par un lycée professionnel, par un bénévole du Cabaret Vert / Remplacement de la rubalise jetable par 3 kms de câble réutilisé tous les ans au tournoi de foot de Dirinon.

Réemploi

Venir à la déchèterie comme dans un supermarché inversé, c’est l’idée mise en oeuvre par le SMICVAL, qui gère les déchets dans la région de Libourne (33). Le Smicval’market est ainsi né au printemps 2018. Anne Larouy a expliqué la dynamique en cours au SMICVAL : dans la déchèterie ainsi transformée, les déchets enfouis ont fortement diminué. Le SMICVAL prépare d’ores et déjà l’implantation de 2 autres Smicval’markets !

Au Smicval’market, on utilise un caddy pour déposer les objets dont on ne veut plus.

 

Alimentation

Frédéric Sauvadet, qui vient de s’installer dans le Morbihan pour y fonder une école de permaculture a présenté la ferme du Bec Hellouin (Normandie). Cette ferme cultive selon les principes de la permaculture, des légumes et des fruits vendus localement. Ces méthodes de culture permettent à un maraicher de vivre correctement en cultivant 1.000m2 entourés d’un éco-système arboré d’un hectare.

Sébastien Jégourel, chef cuisinier à Neuillac (56), est progressivement passé à 70% de produits bio et 10% de produits conventionnels locaux. Puis il a étendu son action : potager, lutte contre le gaspillage alimentaire, ateliers cuisine et compostage…

Les clefs de la réussite d’un projet sont, sans hésitation de la part des deux intervenants : commencer petit, avancer progressivement et bien s’entourer (développer des contacts directs avec les producteurs locaux, s’inspirer de retours d’expérience, collaborer avec des institutions de recherche pour valoriser la démarche….

Poursuivre les échanges
En fin de journée, Pierre Le Bodo, Président de GMVA, a souligné la très forte dynamique en cours sur le territoire en faveur de l’économie circulaire. Il a remercié l’ensemble des participants pour leur implication. Les échanges se sont alors poursuivis de manière informelle, autour du verre de l’amitié. De nombreux contacts ont ainsi pu être noués ou renforcés, terreau de nouveaux projets.

télécharger la lettre d’infos « Défi Zéro Gaspillage » au format pdf